Skip to content

Quand une marque choisit d’encourager les talents, il existe d’autres voies que le sponsoring ou la création d’une fondation…

Vu à Paris

Le mois dernier, Ikea initiait un partenariat pour le moins original avec le théâtre du Point Virgule sous la forme d’un concours de stand-up sur le thème du manque d’espace dans la vie quotidienne. Parce que les problématiques de rangement dans les petits espaces sont souvent un casse-tête, le spécialiste de l’aménagement a fait le choix d’en rire. Intitulée « La petite pièce Ikea », cette initiative permettait à des humoristes en herbe de tenter leur chance en postant une vidéo de sketch de 3 minutes maximum mettant en scène le manque d’espace et ses tracas. Un jury a d’abord sélectionné 20 candidats, puis le public a voté pour retenir les 8 qui seront appelés à se produire sur scène début mars, à Paris pour trois dates, avant de partir en tournée à Lille, Lyon et Marseille.

Qu’en penser ?

Pas une marque ne résiste aujourd’hui à la tentation d’une collaboration avec d’autres marques (de préférence éloignées d’elle, par leur univers ou leur histoire) ou avec un influenceur quelconque (bloggeur(se), artiste, comédien(ne), Top Chef(e)…) pour gagner en désirabilité, en réputation et en modernité. C’est d’ailleurs souvent une opportunité de collaboration offerte par le nouveau monde à l’ancien monde. Créativité contre respectabilité. Gagnant-gagnant. Le phénomène gagne surtout les secteurs de la mode, de la restauration, des alcools et de la distribution qui trouvent là une façon de s’assurer une présence enviable sur les réseaux sociaux. Tous les univers pourraient, à terme, être touchés tant ce genre de démarche est aujourd’hui attendue par un public en quête d’inattendu. Le rapprochement d’Ikea et du théâtre du Point Virgule ouvre une nouvelle voie aux marques en quête de collaboration car il ne s’agit plus, ici, de solliciter des talents pour produire une nouvelle offre mais d’aider des talents à se révéler. On connaissait la figure de la marque « apprenante » (apprendre à mieux manger, à bricoler, à cuisiner…), voici à présent la marque « tremplin » qui aide chacun à se révéler, à soi et aux autres, à partir de son univers. Bien plus malin qu’une nième fondation pour « encourager les talents » ou un simple sponsoring. Et une manière originale de mettre sa marque en vie…


En bref

Le 15 février dernier, à Osaka, Louis Vuitton ouvrait son premier magasin doté d’un café et d’un restaurant. Pour fêter cette ouverture, une gamme d’articles en édition limitée était proposée. A la même date, Tiffany & Co. ouvrait son premier café au sein du grand magasin londonien Harrods…


En bref

Dans son magasin d’Evere, en Belgique, Carrefour a installé un wine bot associé à la technologie vocale de Google afin d’aider ses clients à trouver la bonne bouteille de vin en fonction de ce qu’ils ont prévu de manger.


En bref

Ashoka Paris, jeune griffe de maroquinerie parisienne, a récemment lancé une ligne de sacs réalisés à partir de pelures de pommes.


L’attrape Œil

Selon la dernière étude Médiamétrie, la télévision conserve sa place centrale dans le quotidien des Français : 41,3 millions d’entre eux la regardent chaque jour, soit 71% de la population et ils lui consacrent en moyenne 3h30. Le temps passé quotidiennement devant la télévision par les femmes responsables des achats de moins de 50 ans est passé de 3h58 en 2012 à 3h08 en 2019. Les Français sont de plus en plus nombreux à regarder la télévision en replay : 7,8 millions d’entre eux ont adopté cette pratique, soit une progression de 13% en deux ans. Les plateformes de vidéos à la demande réunissent en moyenne 4,5 millions d’utilisateurs pour une durée moyenne de 2h.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.