Skip to content

Un journal n’exprime pas seulement sa proximité avec ses lecteurs par ses opinions

Vu à Paris

Le magazine Néon (groupe Prisma presse), destiné aux 25-35 ans, va prochainement ouvrir un café dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris. Le lieu proposera des petits déjeuners, des apéros et des brunchs et accueillera des événements en lien avec la vie du journal, de la réalisation d’interviews à l’organisation de conférences de rédaction en public ou des rencontres avec des personnalités mises en avant par le journal. Un espace de vente de magazines et de livres sera également à disposition ainsi qu’une mini boutique proposant des tote bags, mugs, sweats et autres produits conçus par le titre. Néon sera ainsi le premier titre de la presse nationale à avoir son propre établissement ouvert au public. Le café Néon a reçu le soutien de la Mairie de Paris.

Qu’en penser ?

En avril dernier, l’Œil évoquait l’initiative de Vogue consistant à organiser une soirée au cours de laquelle ses lecteurs pouvaient rencontrer des marques et des acteurs du secteur de la beauté et du luxe. Le café du magazine Néon porte la même intention, tout en étant plus pérenne puisque ayant pignon sur rue et installé dans un quartier populaire de la capitale. Une manière pour le titre de proposer une expérience singulière à ses lecteurs –expérience que ne parviendront jamais à égaler ses concurrents du web– et à travers laquelle ils pourront ressentir un sentiment d’appartenance à une communauté. Hier, les journaux existaient par leur opinion, leurs valeurs et leur vision du monde ; aujourd’hui, leur participation à la vie quotidienne et locale peut constituer leur manière d’exprimer leur proximité, en particulier auprès de leurs jeunes lecteurs, sensibles aux promesses de rencontres et d’actions collectives. La démarche de Néon pourrait d’ailleurs inspirer toutes les marques en quête de nouveaux arguments pour attirer l’attention car vendre du savoir-faire et de la responsabilité, c’est bien, mais produire de l’être ensemble peut être tout aussi stratégique face à la digitalisation du monde.


 

En bref

Spotify a annoncé qu’elle proposerait bientôt des playlists inspirées par l’ADN de l’auditeur. La plateforme de streaming musical s’est, pour cela, rapprochée de Ancestry, une société américaine de recherche généalogique.

Fanny L. / Marque, Communication & Publicité


En bref

La chaîne de supermarchés britannique Waitrose teste un nouveau service baptisé « While you’re away » permettant aux livreurs de déposer les commandes passées en ligne directement chez le client en son absence. Les essais sont menés auprès de 100 clients résidant dans les quartiers sud de Londres.


En bref

L’enseigne de mode féminine Camaïeu vient de lancer un site de vide-dressing original puisque les particuliers, mis en relation via un outil de géolocalisation, doivent se rendre dans un de ses magasins pour déposer ou récupérer les articles échangés.


L’attrape œil

Une enquête des zOOms de L’Observatoire Cetelem « Entretenir son corps, naturel pour les Français ? » s’est intéressée à l’impact de la publicité sur le rapport des Français à leur corps. Les Français les plus jeunes reconnaissent une influence des corps montrés dans la publicité et les magazines plus importante que la moyenne des Français qui se déclarent plutôt distanciés. Néanmoins près d’un Français sur deux estime que les modèles de corps présentés dans les magazines ont peu évolué au cours des dernières années alors même qu’ils attendent davantage de diversité (62%). (Enquête d’Harris Interactive réalisée du 16 au 18 octobre 2018 sur un échantillon de 1 000 personnes.)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.