Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie - Conscience de crises

Conclusion

1 minute de lecture
Avec le Baromètre Cetelem 2022, le temps était à l’intuition. En 2023, nous basculons dans la prise de conscience. Conscience de vivre de plain-pied des crises qui s’enchaînent et se juxtaposent tout à la fois. Certes, tous les paramètres macro-économiques ne sont pas encore passés au rouge.
Les PIB ne s’effondrent pas. Les prix flambent, mais le pouvoir d’achat résiste… pour combien de temps encore ?
Le chômage reste encore relativement bas, en-dessous de 6 % pour 10 pays de cette étude, seule l’Espagne affichant un taux à deux chiffres (12,8 %). Mais là encore, pour combien de temps ? Les prix du pétrole sont revenus dans un ordre de prix « normal ». Avec l’abandon de sa politique zéro Covid, la Chine fait le pari de relancer son économie qui plongeait dangereusement, ce qui pourrait profiter aux pays européens.

Alors, même s’il y a fort à parier que le prochain Baromètre Cetelem ne soit pas porteur de bonnes nouvelles, rendez-vous dans un an pour voir si un nouvel espoir n’a cependant pas vu le jour.

Sous-Partie 5
Pénuries : l’énergie au cœur des craintes
Avec « inflation », « pénurie » est donc l’autre vocable revenu en force dans les échanges médiatiques et dans la vie quotidienne, renvoyant à des temps économiques douloureux. Un retour qu
Fin de l'étude
Baromètre Observatoire Cetelem 2023