Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - I like shopping ! Millennials et magasins : la fracture est loin d’être consommée.

La connexion numérique aux magasins

3 minutes de lecture
En préambule, nous avons évoqué l’un des nombreux patronymes associés aux Millennials : Digital Natives. Dans leur rapport aux magasins « physiques », ils démontrent que celui-ci n’est pas usurpé et qu’ils sont très en avance par rapport aux + de 35 ans pour utiliser les réseaux sociaux comme des outils transactionnels.

 

 

Suivi en ligne

55 % des Millennials (vs 39 % des + de 35 ans) déclarent suivre un magasin sur ces réseaux. Les Portugais sont les champions incontestés de cette pratique (77 %). Les Français et les Allemands sont deux fois moins nombreux à y céder (39 % et 38 %).
Les vidéos postées par les magasins sur les réseaux sociaux deviennent une source d’information pour 1 Millennial sur 2. Une fois encore, les Portugais affichent leur exceptionnelle fibre digitale (67 %) à l’opposé des Slovaques et des Tchèques (35 % et 33 %).

Spectateurs mais aussi acteurs

Loin d’être des consommateurs spectateurs, les Millennials n’hésitent pas à se montrer actifs et participatifs sur les réseaux. 36 % d’entre eux ont au moins une fois posé une question en ligne à un magasin, 29 % ayant rejoint un forum de discussion. Les Italiens supplantent les Portugais pour s’installer au sommet de ces deux classements. Les Allemands et les Autrichiens boudent ostensiblement ces espaces virtuels d’échange et de dialogue. Les Millennials français se placent toujours aux dernières loges du théâtre numérique social.

Achats connectés

Au-delà des réseaux sociaux, la connexion Internet-magasins est pleinement exploitée par les Millennials. Si 69 % d’entre eux achètent directement en ligne certains produits sans regarder leur disponibilité en magasins, ils sont aussi nombreux à consulter Internet pour s’informer et se rendre ensuite en magasin pour acheter (68 %). Les Portugais se montrent encore et toujours les plus digital-actifs (80 %) à l’opposé des Allemands et des Norvégiens (56 % et 58 %). La comparaison des prix en ligne alors que l’on se trouve en magasin est une pratique majoritairement répandue chez les Millennials. 56 % s’y adonnent avec les Polonais, les Italiens et les Suédois comme plus éminents acheteurs (68 %, 66 % et 66 %).

 

 

Le magasin permet aussi aux Millennials de découvrir des produits pour ensuite les acheter en ligne, en profitant sans doute de conditions tarifaires plus avantageuses (56 %). Sur place, ils n’hésitent pas aussi à photographier un article, à transmettre en temps réel l’image pour solliciter l’avis de proches (44 %). C’est plus particulièrement le cas des Italiens pour ces deux pratiques, les Slovaques n’y voyant pas un intérêt particulier.

Sous-Partie 6
Vive (tous) les magasins
Nés et ayant toujours vécu dans une société digitale, les Millennials font preuve cependant d’une certaine constance consumériste qui les rapproche de leurs aînés. Comme eux, ils plébis
Sous-Partie 8
Des attentes clairement identifiées
Alors, pour les Millennials, les magasins seraient-ils sans défaut ? Évidemment non. La majorité des reproches qui leur sont adressés a un rapport au temps et à la facilité d’usage. Gén