Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Rechercher
Partie - Moral des européens. le pire est-il passé ?

Conclusion 

2 minutes de lecture

Ce Baromètre 2024 dépeint des Européens vaillants.
Si le contexte reste difficile pour les consommateurs, ils ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation en 2023.
Ils s’organisent pour supporter la pression sur le coût de la vie que fait peser l’inflation sur leur budget. Moins forte lors de cette édition, l’inflation reste au centre des préoccupations, les conduisant à des ajustements dans leur allocation budgétaire voire à des renoncements. Des arbitrages qui n’épargnent personne, pas même les hauts revenus.

Alors, le pire est-il passé ? En tout cas, les Européens vivent dans une incertitude forte. Une lueur d’espoir se profile néanmoins à l’horizon. La Commission européenne estime en effet que l’augmentation des salaires, la poursuite de la croissance de l’emploi et du ralentissement de l’inflation devraient augmenter le pouvoir d’achat en 2024 et 2025 ce qui devrait stimuler la consommation.

Ces prévisions encourageantes semblent encore lointaines pour nombre d’Européens notamment avec le rebond de l’inflation en décembre. Bien sûr, il faudra surveiller les niveaux d’épargne. En effet la hausse des taux d’intérêt pourrait inciter les Européens à augmenter leur niveau d’épargne comme le confirme notre Baromètre Observatoire Cetelem 2024.

Mais gageons que la situation s’améliorera lors du prochain Baromètre Observatoire Cetelem, … à la condition sine qua non qu’aucune nouvelle crise d’ampleur ne vienne perturber ce pronostic résolument optimiste.

Sous-Partie 5
POUR RÉSISTER, LES MÉNAGES ARBITRENT ET RENONCENT, NOTAMMENT SUR L’ALIMENTAIRE
Face à l’inflation la plus forte de ces quarante dernières années, les Européens ont fait front et se sont adaptés. Obligatoire quand les salaires ne suivent pas dans les mêmes proportions. A
Fin de l'étude
Baromètre Observatoire Cetelem 2024
MORAL DES EUROPÉENS. LE PIRE EST-IL PASSÉ ? Une étude européenne réalisée dans 10 pays.