Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - L’Automobile En Europe : 5 Leviers Pour Rebondir

Besoins émotionnels

2 minutes de lecture
L’acquisition d’une automobile bénéficie toujours d’un environnement émotionnel particulier. Onéreux, impliquant, cet achat est un engagement fort de la part du consommateur. De plus, pour une partie des Européens, l’auto n’est pas seulement un moyen de déplacement : elle suscite du plaisir ; et certains arbitrages, moindres par rapport au critère prix, restent importants : caractéristiques techniques, environnementales, image de marque… La bonne tenue du marché « Premium » est d’ailleurs la meilleure preuve que les dimensions émotionnelles restent fortement ancrées.

Achat plaisir

La notion de plaisir est en hausse dans les intentions d’achat. Elle vole sa seconde place au changement de situation, toujours assez loin derrière le besoin de renouvellement.
Ainsi, faire rêver le consommateur en proposant des modèles haut de gamme sera sans doute une des clés de la réussite future des constructeurs européens, qui seront forcément très concurrencés sur les véhicules entrée et milieu de gamme, moins identitaires.

« Premium »

Avec près de 20 % des immatriculations européennes réalisées en 2012 (dont 15 % pour les seules marques Audi, BMW et Mercedes), les marques « Premium » ont atteint leurs plus haut niveaux de part de marché. Pour maintenir leur croissance, elles ont su protéger leurs clientèles cibles : les ménages aisés et les entreprises soucieuses de valoriser leur image et leurs collaborateurs. En se positionnant sur des thématiques qui parlent à leur clientèle, les marques allemandes du secteur ont prouvé que la dimension émotionnelle est toujours présente dans le choix des acheteurs. Et que si le low-cost progresse chez les clients de l’achat utile, le « Premium » est son pendant chez les clients de l’achat plaisir. Ces deux segments extrêmes sont parfaitement complémentaires et en ligne avec les aspirations et les contraintes des clientèles automobiles actuelles.

Design

Enfin, il convient de signaler que certains constructeurs ont dynamisé leur plan produit grâce à l’audace de leurs concepteurs, à la créativité de leurs designers et à la performance de leurs distributeurs. Citons notamment : nouvelle Mini, nouvelle Fiat 500, C3 Pluriel, Nissan Juke, Audi A1, autant de véhicules innovants et audacieux !

Sous-Partie 5
Exigences économiques
Aux vues du tableau ci-dessous, on peut remarquer que les décisions financières sont devenues écrasantes dans les arbitrages d’achat des automobilistes : prix d’achat et coût d’utilis
Sous-Partie 7
Vendre autrement
La distribution automobile actuelle repose sur des relations complexes et organisées entre constructeurs et concessionnaires : le constructeur dirige son réseau grâce à un système puissant de con