Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 4 - Qui aura la main sur le futur de l'économie circulaire ?

ÉPILOGUE

1 minute de lecture

Un futur où tout le monde a sa carte à jouer

À l’évidence, l’économie circulaire est porteuse de promesses et ouvre sur une potentielle transformation structurelle de la consommation. Sa notoriété et ses pratiques ne cessent de se développer. Les marchés qui lui sont liés connaissent pour certains une croissance fulgurante. 

Question portée par un droneLes acteurs qui l’animent ont tous un rôle actif à y jouer. À ce sujet, les Européens n’établissent pas de significative hiérarchie. Si une légère majorité (38 %) pense que les nouveaux acteurs, spécialisés dans la seconde main, sont les mieux placés pour incarner ce futur, une proportion quasi identique (34 %) juge que les marques et les enseignes traditionnelles peuvent aussi le dessiner. L’un des enseignements essentiels de cette étude a mis en évidence le nouveau rôle des Européens, entrepreneurs de leur consommation, un rôle synonyme d’avenir pour 28 % des personnes interrogées.

L’économie circulaire n’en a pas fini de faire le tour des sources de motivation et d’intérêt de tout ce qui compte dans la consommation européenne.

Sous-Partie 12
Des opportunités pour les marques et les enseignes
Face à la montée en puissance inexorable des plateformes d’achat et de vente entre particuliers et confrontées à un paysage commercial où elles ne semblent pas avoir le leadership pour les cons
Fin de l'étude
Économie circulaire :
Place au consommateur-entrepreneur