Skip to content

Pourquoi les enseignes ne mettraient-elles pas une touche de ludique et de surprise dans leur programme de fidélité ?

Vu en France

Après l’Autriche, l’Espagne, le Danemark, la Pologne, l’Allemagne et la Belgique, le programme de fidélité de l’enseigne Lidl est disponible en France depuis le 20 octobre. Baptisé, Lidl Plus, il prend la forme d’une application à télécharger qui, outre le classique cumul de points pour bénéficier de remises, les coupons personnalisés, les offres spéciales hebdomadaires et le catalogue en ligne, propose un principe de cartes à gratter virtuelles lors de chaque passage en caisse. Ces cartes sont gagnantes une fois sur deux, soit sous forme de réductions, soit sous forme de produits offerts lors de la prochaine visite. Pour inciter les clients à télécharger l’application, des places pour assister au concert de Kendji Girac seront proposées par tirage au sort. Un fan de l’enseigne…

Qu’en penser ?

Au moment où toutes les enseignes de la grande distribution communiquent sur la défense du pouvoir d’achat et la rapidité de leurs livraisons (le choix semblant être passé au second plan…), Lidl créé l’événement avec un programme de fidélité riche, plutôt inattendu de la part d’un discounter. D’une part, parce qu’entièrement digitalisé, il vient faire la preuve que les clients du discount ne sont pas nécessairement traités de manière « discount » mais peuvent, eux aussi, bénéficier des dernières innovations. D’autre part, parce qu’il comprend des cartes à gratter lors de chaque passage en caisses, signe du désir de l’enseigne de sortir des conventions, de faire un pas de côté pour susciter une petite rupture émotionnelle dans la répétition des courses quotidiennes. Une manière pour elle de contribuer à alléger ce moment autant qu’à enrichir l’expérience client qu’elle propose. Pourquoi les actes d’achat de la vie quotidienne seraient-ils uniquement drivés par les prix bas et la quête de bonnes affaires ? La surprise et l’étonnement, en emmenant les clients « ailleurs », ne pourraient-elles pas, elles aussi, contribuer à leur fidélisation ?


En bref

L’enseigne de sous-vêtements féminins Princesse tam.tam propose à ses clientes de faire raccommoder leurs pièces de lingerie au cours des deux années qui ont suivi leur achat. L’Atelier tam.tam est un service gratuit, que l’on soit membre ou non du programme de fidélité.


En bref

Le loueur Hertz a annoncé qu’il venait de passer une commande de 100.000 Tesla pour électrifier son parc auto. La plus grosse commande de véhicules électriques jamais enregistrée, livrable d’ici à fin 2022.


En bref

Dans son nouveau flagship récemment inauguré à Paris, boulevard des Capucines, H&M Home a imaginé un corner dédié à la vente de fleurs.


L’attrape Œil

Selon une étude menée par Ici Barbès et l’institut Occurrence, 54 % des sondés, soit plus d’un Français sur deux, estiment que la crise sanitaire a « eu un impact propre à faire évoluer leur rapport au monde et a fait d’eux, au moins en partie, de nouvelles personnes ». 45 % des interviewés tirent de cette période difficile un bilan négatif, 31 % un bilan positif et 24 % un bilan neutre.