Skip to content

“Il faudra te mettre au régime après, mon fils n’aime pas les grosses” : ces “conseils” dont les parents se passeraient bien

(ETX Studio) – Dans un livre intitulé “Garde tes conseils”, l’instagrammeuse Ophélie Bourgeois liste et décrypte avec un humour décapant les remarques agaçantes auxquelles sont régulièrement confrontés les jeunes parents. De quoi tourner 7 fois sa langue avant de “conseiller” cette amie qui vient justement d’accoucher. 

L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. La blogueuse Ophélie Bourgeois en a fait l’expérience dès le début de sa grossesse, en se retrouvant assaillie de conseils et de remarques en tout genre de la part de son entourage, que ce soit sur la manière d’éduquer son enfant à naître, de l’allaiter ou encore le choix du prénom.

Choquée par cette déferlante de remarques au mieux maladroites, au pire carrément blessantes, Ophélie décide de pousser un coup de gueule sur Instagram et lance le compte Garde Tes Conseils, incitant tous les parents à poster leur témoignage qui, eux aussi, ont reçu des “astuces” dont ils se seraient bien passé.

Le succès fulgurant du compte fait réaliser à Ophélie qu’elle est loin d’être seule dans cette mésaventure. Pendant le confinement, l’envie lui prend de recueillir les meilleures pépites rapportées par les parents (allant de la simple recommandation un brin agaçante aux propos ouvertement grossophobes), dans un livre divisé en grandes thématiques, telles que la grossesse, l’accouchement, l’allaitement et l’éducation. Le tout saupoudré d’une note un peu plus positive, avec des conseils “roudoudou” qui réchauffent le cœur et viennent contrebalancer ces pluies de propos désobligeants.

Extrait des bonnes feuilles du livre d’Ophélie Bourgeois “Garde tes conseils”, paru le 10 septembre aux Éditions de l’Opportun.

Les remarques culpabilisantes

“Vous n’allez quand même pas l’appeler comme ça ?”

“Le vrai accouchement, c’est l’accouchement dans la douleur. Pas la césarienne”

Les “astuces” inattendues

“Madame, vous ne devriez pas venir à la piscine enceinte : le chlore va décolorer la peau de votre bébé”

“Ils dorment [les enfants]. Mets-le dans ton coffre, tu ne vas pas loin”

Les insultes déguisées en conseils

“Il faudra te mettre au régime après, mon fils n’aime pas les grosses” (de la part d’une belle-mère un tantinet grossophobe).

“Vous ne pourrez pas avoir un enfant si vous êtes aussi grosse” (sentence prononcée par… un médecin). 

Les questions maladroites

“C’était voulu les jumeaux ?”

“C’est nouveau de pas laisser pleurer les bébés ? T’as lu ça dans un magazine féminin ?”

Et… le conseil que l’on regrette d’avoir donné

“Vaut mieux lui donner le biberon, pour garder une belle poitrine”

Typiquement le genre de phrase qui pourrait tous nous échapper, selon Ophélie Bourgeois. Parce que l’autrice rappelle, que personne (y compris elle-même) n’est à l’abri d’émettre un avis qui nous semble pertinent sur le coup, mais qui aura pour unique effet de heurter notre interlocuteur. À méditer, la prochaine fois que l’envie nous prendra d’y aller de notre petit conseil. 

(Crédits photo : Nikola Stojadinovic / IStock.com )