Skip to content

L'eau du robinet, encore mal perçue par plus d'un tiers des Français

(ETX Studio) – « Moins bonne » que l’eau minérale, dangereuse pour la santé… Les idées reçues autour de l’eau du robinet ont la vie dure, et la pandémie de Covid-19 n’a pas aidé à y mettre fin. Selon un sondage, 40% des Français se disent préoccupés à l’idée de consommer de l’eau provenant du robinet.

L’enquête a été réalisée dans 11 pays d’Europe, d’Amérique du nord (États-Unis, Canada) et d’Océanie (Australie), à l’occasion de la journée mondiale de l’eau qui se tient ce lundi 22 mars. L’étude montre que les idées reçues qui perdurent autour de l’eau du robinet sont encore nombreuses, notamment chez les habitants de l’Hexagone.

Depuis l’arrivée de la crise sanitaire, 40% des sondés français se disent préoccupés à l’idée de consommer de l’eau provenant du robinet, que ce soit à domicile ou en dehors. Mais la Covid-19 n’est pas l’unique source d’inquiétude des Français : 35% d’entre eux se méfient des effets potentiellement néfastes pour la santé d’une trop concentration de calcium et de sodium  dans l’eau du robinet, le premier pouvant, selon eux, provoquer des calculs rénaux. Cette idée reçue a été contestée à plusieurs reprises par le corps médical. Le ministère de la Santé et l’association UFC-QueChoisir rappellent par ailleurs qu’en France, l’eau est le produit alimentaire « le plus contrôlé ». 

La pollution préoccupe également les personnes interrogées : 59% redoutent la présence de microplastiques ou de pesticides (46%) dans l’eau du robinet. Ces mêmes personnes consomment pourtant de l’eau en bouteille plastique, 33% considérant même que l’eau minérale en bouteille (y compris en plastique donc) représente une option plus » sûre ».

Ces craintes font sans doute suite aux nombreux cas où associations (notamment Générations Futures) et habitants de communes ont dénoncé la mauvaise qualité de l’eau. Mais là encore, il peut s’agir d’une croyance erronée, dans la mesure où l’eau du robinet serait moins polluée que les eaux des bouteilles en plastique, comme l’ont démontré plusieurs études. 

Si 55% des Français disent consommer de l’eau du robinet régulièrement et 41% utiliser une gourde par souci écologique, plus de 50% estiment que consommer de l’eau en bouteille plastique n’est pas néfaste pour l’environnement du moment que les contenants sont recyclables. Or, comme le démontre l’autrice Flore Berlingen dans son ouvrage « Recyclage, le grand enfumage« , la simple mention « recyclable » figurant sur un emballage ne garantit pas automatiquement que ce dernier sera réutilisé. 

Toutefois, la France reste le troisième pays (sur les onze étudiés dans l’enquête) qui utilise le plus l’eau du robinet (68%), après les Pays-Bas (83%) et le Royaume-Uni (70%). À l’inverse, les habitants d’Espagne (68%), des États-Unis (67%) et d’Italie (66%) sont les plus grands consommateurs de bouteilles d’eau en plastique. 

Enquête Ifop réalisée pour l’entreprise Culligan auprès de 2 750 personnes en février 2021 (États-Unis, Canada, Australie, Italie, France, Autriche, Allemagne, Espagne, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas).

(Crédits photo : nikkytok / Shutterstock )