Skip to content

Tri des déchets : 7 consommateurs sur 10 peinent à déchiffrer les logos indiqués sur les emballages

(ETX Studio) – Savez-vous trier vos déchets ? Si cette pratique est ancrée dans les moeurs, pas toujours facile de s’y retrouver et de placer l’emballage dans la bonne poubelle. Cette difficulté est perçue par plus de 7 Français sur 10, selon un récent sondage OpinionWay réalisé pour la plateforme Alkemics. 

Au beau milieu de la jungle des logos verts et des flèches en tout genre, les consommateurs s’y perdent. Il faut dire qu’il existe pas moins de 16 pictogrammes indiqués sur les emballages relatifs aux consignes de tri. Difficile d’y voir clair pour les consommateurs sondés, 70% reconnaissant ne pas connaître leur signification. 

Sur les 16 logos existants, seuls deux semblent ne pas avoir de secret pour environ la moitié des Français interrogés : 55% citent le “Tidyman” (fameux petit bonhomme qui jette ses ordures à la poubelle) et 54% la poubelle barrée, qui précise que le produit ne peut pas être jeté dans une poubelle classique (c’est notamment le cas des déchets électroniques). 

Si d’autres sont reconnaissables à l’oeil des consommateurs, leur sens réel reste toutefois peu connu. C’est notamment le cas du logo “Point vert”, que 72% des sondés avouent ne pas interpréter correctement. Reconnaissable à sa flèche verte entourée d’un cercle blanc, ce logo signifie que l’entreprise qui a fabriqué le produit a versé une contribution à un organisme français oeuvrant pour le tri et le recyclage des déchets. Or, les personnes pensent souvent que ce pictogramme indique un produit recyclable. 

Certains produits sont toutefois plus faciles à trier aux dires des sondés : plus de 80% savent par exemple sans problème où jeter leur bouteille (que ce soit dans le bac de verre pour le vin ou dans la poubelle jaune pour la brique de lait). Mais les choses se corsent nettement plus lorsqu’il s’agit de jeter les petits pots vides pour bébé ou les barquettes en plastique issues de plats cuisinés (seuls 56% savent où les jeter sans se tromper). 

De manière générale, l’enquête suggère une attention particulière accordée à l’impact environnemental des déchets générés par les emballages. Selon les Français interrogés, un bon emballage se doit d’être “recyclable” (57%), “biodégradable” (41%) ou encore fabriqué avec des matériaux “respectant l’environnement” (28%). 

Étude réalisée en décembre 2019 et septembre 2020, auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(Crédits photo : LightFieldStudios / IStock.com )