Skip to content

Un utilisateur sur deux de trottinette électrique roule sous l'effet de l'alcool ou de stupéfiants

(ETX Studio) – Si les automobilistes se comportent un peu mieux au volant, il n’en va pas de même pour les « trottinettistes ». Les adeptes de trottinettes électriques n’hésitent pas à faire usage de leur smartphone tout en roulant, quand ils n’abusent pas d’alcool ou de substances illicites juste avant de s’en servir.

Selon le 17e Baromètre du comportement des Français sur la route d’Axa Prévention, en 2020, les automobilistes ont fait preuve de davantage de prudence que les années précédentes, même s’ils sont encore une majorité (74%, -7 pts comparé à 2019) à rouler régulièrement à 10 ou 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée. Ils sont également nombreux à ne pas s’arrêter au feu orange (65 %, -6 pts), tandis qu’un tiers oublie de mettre son clignotant pour tourner ou doubler (34 % , -7 pts) et que 14% prennent des médicaments pouvant altérer la vigilance au volant (-7 pts). A noter que l’utilisation du smartphone au volant demeure une mauvaise habitude bien ancrée chez les automobilistes (69% de ces derniers l’ont utilisé en conduisant en 2020, -1 pt seulement).

De nouveaux risques émergent en même temps qu’augmente le nombre de trottinettistes, qualifiés par l’étude de « mauvais élèves de la mobilité douce ». Ceux-ci abusent en effet de comportements particulièrement dangereux. C’est ainsi que 40% des propriétaires ou usagers des trottinettes en libre-service interrogés ne connaissent pas en détail la réglementation dédiée aux engins de déplacement personnel motorisés (EDPM). Plus inquiétant, 8 sur 10 conduisent régulièrement sur les trottoirs et 59% n’hésitent pas à frôler les piétons à vive allure. Ils sont aussi 78% à téléphoner en roulant (+23 pts en un an), 49% à circuler en trottinette après avoir plus de 2 verres d’alcool et 45% à conduire après avoir consommé des produits stupéfiants.

Ce baromètre est le fruit d’une enquête réalisée par Kantar pour AXA Prévention sur plusieurs vagues dont la dernière du 4 novembre au 18 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 2161 personnes, représentatif de la population résidente en France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans.

(Crédits photo : SimonSkafar / Getty Images )