Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - Consommation en Europe : 2009-2014, les années qui ont tout changé

Comment répondre aux attentes ?

2 minutes de lecture

Plus de services Internet !

Côté Internet, 1 Européen sur 3 verrait ses achats facilités par davantage de services via Internet : SAV, livraison à domicile… Les consommateurs espagnols, slovaques et roumains pointent plus particulièrement ce levier, alors que les Belges ou les Allemands sont plus réservés. Toutes les catégories de consommateurs y sont sensibles, les hommes comme les femmes, quel que soit l’âge ou presque, les plus de 60 ans étant légèrement plus en retrait. L’attente d’informations digitales (QR codes, like, etc.) est en revanche plus minoritaire, avec 7 % des consommateurs.

Des magasins ouverts plus longtemps !

Côté magasin, deux attentes sont principalement formulées. D’autres horaires d’ouverture faciliteraient les achats de 1 consommateur européen sur 2. L’accessibilité, l’ergonomie et la prise en charge individualisée auraient, quant à eux, un effet levier pour 1 consommateur européen sur 3.
L’ouverture des magasins le dimanche et en soirée est perçue comme un facilitateur d’achats par environs 30 % des consommateurs.
Pouvoir faire ses courses en soirée ou le dimanche serait un point positif tant pour les hommes que pour les femmes. L’attente est moins forte passé 45 ans. Les plus de 60 ans envisagent deux fois moins que les 18/30 ans l’ouverture en soirée comme l’un des trois principaux leviers pouvant faciliter leurs achats. On retrouve un écart de même nature, bien qu’un peu plus réduit, en ce qui concerne l’ouverture des magasins le dimanche. Quant à l’ouverture des magasins tôt le matin en semaine, elle rassemble 15 % des consommateurs européens.

Du shopping personnalisé !

1 consommateur sur 3 voit dans la prise en charge personnalisée en magasin, l’accès simplifié aux magasins (offre d’autopartage, accès transport en commun, parking) ou la circulation optimisée en magasin des moyens de facilitation des achats.
Les plus de 45 ans sont plutôt plus enclins à attendre une prise en charge individualisée en magasin, là où les plus jeunes s’avèrent sensibles à l’optimisation de la circulation en magasin.
Les boutiques virtuelles installées dans les stations ou gares de transport en commun sur le parcours domicile/travail, sur le modèle japonais, ne font pas encore recette en Europe. Elles sont vues par 5 % des consommateurs comme un levier positif, notamment par les moins de 45 ans.

Sous-Partie 9
Achat & temps
De 1h30 à 2h : produits alimentaires, équipements pour bricoler ou jardiner, vêtements, linge de maison et autres articles textiles. Environ 2h30 : produits de décoration et d’ameub
Fin de l'étude
Consommation en Europe : 2009-2014, les années qui ont tout changé