Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - Consommation en Europe : les nouveaux chemins de la confiance

Confiance de proximité

1 minute de lecture
En s’éloignant un peu de ce noyau, on trouve les amis envers lesquels la confiance est également très forte (88 %).

Nouveau cercle un peu plus distant, celui des collègues de travail. 67 % des Européens leur témoignent de la confiance. Un score qui n’est pas très éloigné de celui recueilli par le voisinage (62 %).

À l’orée de cette communauté intime, les personnes rencontrées pour la première fois ou celles découvertes en ligne inspirent une confiance très modérée (respectivement 29 % et 18 %). Soulignons que les Français, réputés pour ne pas être les plus ouverts des Européens, font preuve d’une confiance supérieure à la moyenne.

De ces résultats, il ressort que la confiance se construit dans une succession d’étapes indissociables. La connaissance permet l’établissement de bases solides sur lesquelles chacun pourra construire à partir de l’expérience du vécu une relation épanouissante.

Sous-Partie 7
La foi en soi… et ses proches
Lorsque l’on interroge les Européens pour leur demander en qui ils ont confiance, 87 % affirment sans ambages qu’ils se font résolument confiance à eux-mêmes. Au risque de conforter un clich
Sous-Partie 9
Une France très pessimiste
La France fait, quant à elle, partie du groupe des nations dont les opinions sont systématiquement inférieures, ou presque, à la moyenne européenne. Seules les conséquences du Brexit, et à un