Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - Consommation en Europe : les nouveaux chemins de la confiance

Un mieux sur le front de l’emploi

2 minutes de lecture
Concernant la situation générale de leur pays, les Européens constatent une amélioration.

 

 

Avec une moyenne de 4,9 sur 10 en 2017, cette appréciation progresse de 0,2 point par rapport à 2016. Le Danemark occupe la première place avec un respectable 6,3, en hausse de 0,4 point. La progression est similaire en Allemagne, autre pays à afficher une note supérieure à 6. La hausse la plus spectaculaire est à mettre au compte du Portugal (+0,9 point pour 4,6) qui, de ce fait, laisse la dernière place du classement à la Bulgarie. Notons que la France est, avec la Hongrie, le seul pays qui stagne au regard de ce critère.

 

 

À noter que les jeunes Européens ont une perception plus positive que leurs aînés.

Si les Européens considèrent que la situation générale de leur pays s’améliore, il en va également de leur situation personnelle qui s’affiche en légère augmentation par rapport à 2016 : 5,5/10 contre 5,4 l’an passé. Là encore, les moins de 35 ans sont plus positifs sur leur situation personnelle qu’ils évaluent à 5,8/10.

 

 

 

Sous-Partie 1
Le lent retour de la croissance
Dans tous les pays du périmètre de L’Observatoire Cetelem, le taux de croissance est positif depuis plusieurs trimestres.  
Sous-Partie 3
Consommation : l’appétit revient, l’épargne résiste.
Les intentions de consommer retrouvent leur niveau d’avant 2008. 46 % des personnes interrogées dans le cadre de L’Observatoire Cetelem 2017 de la Consommation témoignent de leur intention d’a