Skip to content

Energies renouvelables: le solaire préféré à l’éolien pour un appel d’offres

(AFP) – Le ministère français de la Transition écologique et solidaire a annoncé mardi avoir sélectionné 16 projets de centrales solaires photovoltaïques, plus compétitifs que les projets éoliens déposés, dans le cadre de l’appel d’offres multi-technologique pour les énergies renouvelables.

“L’ensemble des projets lauréats sont des centrales solaires photovoltaïques, plus compétitifs que les projets éoliens déposés”, a indiqué le ministère dans un communiqué.

L’appel d’offres expérimental mettait en concurrence les grandes centrales solaires au sol et les projets éoliens terrestres pour un puissance de 200 mégawatts (MW) afin d'”évaluer la compétitivité relative” des deux filières.

Il “matérialise l’engagement de la France auprès de la Commission européenne qui souhaite mettre les technologies en concurrence”, alors que la France a accepté de s’essayer à ce principe de façon expérimentale pour une puissance de 200 MW “afin d’en identifier les bénéfices et les inconvénients”, a souligné le ministère.

“Les résultats de cet appel d’offres démontrent à la fois la très grande compétitivité du solaire au sol et la nécessité de développer un mix (bouquet, NDLR) électrique renouvelable équilibré et diversifié grâce à des appels d’offres permettant de jouer la complémentarité des énergies, nécessaires au mix global”, a souligné François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Les projets lauréats de cet appel d’offres valoriseront l’électricité produite à un prix moyen de 54,94 euros par mégawattheure.

(Crédits photo : Milos-Muller / IStock.com )