Skip to content

Les Français à cheval sur l’écoresponsabilité dans les entreprises

(ETX Studio) – Pour les citoyens, les entreprises se doivent d’adopter une attitude écoresponsable. C’est ce que révèle un récent sondage réalisé en France, en Angleterre et aux Pays-Bas. Pour ces Européens, travailler dans un univers écolo est devenu essentiel, en particulier pour les Français, qui sont 87% à placer ce critère comme une priorité absolue. 

On nous le répète depuis le début de la pandémie : les modes de vie évoluent, pour s’éloigner petit à petit de l’opulence et de l’hyperconsommation. Mais l’espoir d’un monde d’après, terme sur de nombreuses lèvres depuis le confinement, n’a fait que renforcer des questionnements et des mutations de modes de vie déjà existants bien avant la survenue de la crise sanitaire. C’est ce que confirme un sondage européen réalisé pour la marque Targus auprès de plus de 1000 consommateurs en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Premier enseignement de l’enquête : l’engagement environnemental des entreprises est un critère de plus en plus plébiscité par les citoyens, et en particulier chez les Français : 87% d’entre eux estiment que l’éco-responsabilité doit primer avant tout, y compris en période de pandémie. Chez les Anglais et les Néerlandais ce point de vue s’avère moins unanime, puisqu’il est respectivement partagé par 63% et 59% des sondés. 

“L’offre suivant généralement le besoin, il est de la responsabilité des entreprises de proposer des alternatives qui puissent répondre favorablement aux problématiques écoresponsables, en développant des produits plus respectueux de l’environnement, plus durables et moins gourmands en énergie dans tous les secteurs, mêmes les plus inattendus”, estime Raphaël de Perlinghi, Directeur Consumer Business EMEA chez Targus. 

Mais cette “bonne volonté” se retrouve-t-elle aussi à la maison ? Confrontés au télétravail depuis le mois de mars, les Français sont partagés quant au fait de télétravailler davantage afin de réduire leur empreinte carbone. Toutefois, 53% des habitants de l’Hexagone déclarent vouloir limiter leurs déplacements professionnels et mettre en place des solutions alternatives comme les “conf call”. 

(Crédits photo : Anchiy / IStock.com )