Skip to content

Ventes aux enchères en France: en baisse en 2018 après sept ans de progression

(AFP) – Le montant des biens vendus aux enchères en France, hors immobilier, a reculé en 2018 pour la première fois depuis 2011, selon un bilan publié mercredi par le Conseil des ventes, l’instance de régulation des enchères.

Le montant total adjugé pour des oeuvres d’art et d’objets de collection, de véhicules et de chevaux ont atteint trois milliards d’euros, en baisse de 2,5% en un an, selon un communiqué. En 2017, le marché avait progressé de 5,2% à 3,09 milliards.

En 2018, les tendances ont été variables selon les secteurs: “- 4,1 % pour le secteur +art et objets de collection+, – 1,7 % pour le secteur +véhicules d’occasion et matériel industriel+, + 3,5 % pour le secteur +chevaux+”, selon le communiqué.

Le secteur “art et objets de collection” représente 47% du total des objets adjugés, à égalité avec celui des “véhicules d’occasion et matériel industriel”, la vente de chevaux correspondant aux 6% restants.

La maison de ventes aux enchères Christie’s a vu ses ventes décrocher de 35% par rapport à 2017 et “elle cède la première place en France à Sotheby’s en 2018 qui réalise un produit des ventes de 196 millions d’euros, en léger repli de 3%”, selon le communiqué.

“Artcurial, avec un montant de ventes aux enchères de 151 millions d’euros, quasiment stable par rapport à 2017, conforte sa troisième place du placement”, selon le communiqué.

Au niveau mondial, le marché a lâché 2,8% à 27 milliards d’euros, selon le Conseil des ventes. Les Etats-Unis ont été le premier marché pour les ventes aux enchères de ce type de biens (36% du produit mondial des ventes), devant la Chine (32%), le Royaume-Uni (13%), la France (6%) et l’Allemagne (2%).

Au niveau mondial, Christie’s occupe la première place des maisons de vente aux enchères, devant Sotheby’s.

(Crédits photo : istock/RichLegg )