Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

A l'approche du Single Day, Alibaba entre restrictions gouvernementales et nouvelles méthodes de consommation

10
nov
2021

(ETX Daily Up) – En Chine, la fête des célibataires, le Single Day, est devenue depuis 2009 une gigantesque opération commerciale pour le revendeur en ligne Alibaba. Cette année, l’événement, célébré le 11 novembre, se tient dans un climat un peu particulier, marqué par la régulation des grandes entreprises technologiques et des changements de comportements des citoyens moins enclins à la surconsommation. 

L’année dernière le Single Day c’était 62,58 milliards d’euros de ventes, 583.000 commandes par seconde et plus de 2,3 milliards de commandes sur l’intégralité de l’événement organisé par le géant en ligne Alibaba. Le 11 novembre est devenu un événement de consumérisme mondial. Une expression populaire consiste à se « couper les mains » pour éviter de remplir son sac et voir son compte en banque fléchir. Le Single day se déroule dorénavant en plusieurs jours pour offrir des prix défiant toute concurrence sur la place de marché d’Alibaba.

Et pour attirer un nombre croissant de consommateurs, les entreprises chinoises ont investi le marché du live-streaming. Elles affichent notamment des offres toujours plus rentables pendant un certain laps de temps. Une opportunité pour appâter le chaland et le pousser à la consommation. 

Pour autant, de plus en plus de consommateurs se posent des questions au sujet des méthodes de réductions des articles. Il est parfois compliqué de comprendre pourquoi tel ou tel prix change en fonction de l’heure ou de la demande. Il est aussi difficile d’obtenir certains produits, car l’affluence sur le site atteint des sommets au début de l’événement. Il faut par exemple déjà mettre de côté les articles qui nous intéressent puis espérer avoir une remise alors que l’on clique à toute vitesse sur le bouton acheter. Les commerçants ont changé ces méthodes de réductions par un autre avantage. Dorénavant, à partir d’un certain montant d’achats le revendeur offre des cadeaux supplémentaires. Un piège pour certains puisqu’il faut parfois dépenser plus pour obtenir le précieux supplément. 

Limiter les monopoles

Cette année, la journée intervient dans un contexte particulièrement tendu entre les grandes entreprises technologiques et le gouvernement. Alibaba a récemment fait l’objet d’une enquête antitrust — des entreprises qui tentent d’imposer un monopole — et se rajoute une modification de certaines pratiques commerciales. Il est dorénavant interdit de pratiquer des exclusivités forcées, autrefois très populaires, pour forcer les commerçants à rester sur une plateforme plutôt que d’aller voir la concurrence. Le gouvernement exige aussi que les entreprises autorisent l’interopérabilité entre leurs différents produits. On pense notamment à WeChat et son application WeChat Pay pour faciliter les échanges d’informations. 

En France, un événement est organisé le soir du 11 novembre à la porte de Versailles et diffusé sur W9. Plusieurs centaines de marques européennes sont concernées, notamment des marques de luxe, sans qu’on sache exactement qui sera présent. Du côté chinois, il paraît compliqué de voir le record être battu alors que la pandémie de Covid-19 a durement frappé le pouvoir d’achat des consommateurs. 

(Crédits photo : hxyume / Getty Images )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi