Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Des assistants personnels intelligents de constructeurs automobiles embarqués dès 2019

15
jan
2019

(Relaxnews) – Via Android Auto, Google Assistant a aujourd’hui sa place dans de nombreuses voitures, tandis que son grand rival Amazon Alexa est lui aussi intégré dans de plus en plus de modèles grâce à divers partenariats comme avec Ford. Mais, pour les constructeurs automobiles, la tendance est désormais aux solutions internes. Ils sont ainsi nombreux à développer leurs propres assistants personnels intelligents et 2019 verra la démocratisation de certains d’entre eux.

« OK Peugeot je suis fatigué »

Lors du dernier Mondial Paris Motor Show, le public s’est déplacé en masse sur le stand Peugeot pour y admirer le concept e-Legend, au look rétro mais à la technologie avancée : électrique, connecté et autonome. Mais il brille également par son assistant intelligent, développé par PSA en partenariat avec SoundHound, lequel agit directement sur la conduite et le confort dans l’habitacle.

L’idée est de passer par du langage naturel, fluide, sans contrainte, en offrant un maximum de liberté au client. L’assistant personnel a ainsi pour but d’interagir avec lui, pour son confort et son bien-être. A une réflexion comme « OK Peugeot je suis fatigué », l’assistant déduira qu’il est temps de proposer une conduite partiellement autonome. De la même façon, une commande « OK Peugeot j’ai trop chaud » permettra de régler la climatisation. L’intégration de cet assistant intelligent devrait concerner l’ensemble des nouveautés des marques de PSA, probablement dès 2020.

« Hey BMW », « Hey Mercedes »

Les premiers cas concrets déployés à petite échelle existent déjà, à l’image de ce que propose BMW. Baptisé le « BMW Intelligent Personal Assistant », il est automatiquement activé par la commande vocale « Hey BMW ». Cet assistant permet ainsi d’accéder sans être distrait dans sa conduite à tout un tas d’informations et d’aides précieuses. Il agit de fait comme un véritable copilote virtuel, en assistant le conducteur sur ses trajets quotidiens et ses divertissements à bord, en l’avertissant en cas de problème technique ou encore en lui rappelant les rendez-vous d’entretien à venir. BMW souhaite se distinguer de la concurrence grâce à la faculté de son assistant à reconnaître différents conducteurs à la simple évocation de leur nom et à s’adapter à leurs profils. Proposé en exclusivité sur la nouvelle BMW Série 3 depuis l’automne 2018, il devrait être mis à disposition, dès le printemps 2019, sur l’ensemble des modèles équipés du système d’exploitation BMW 7.0.

A noter que Mercedes a inauguré sur sa nouvelle Classe A un système multimédia avec commandes vocales relativement proche, s’activant de la même manière, via la commande « Hey Mercedes ». Lui aussi devrait être étendu dès 2019 à d’autres modèles.

Les autres constructeurs ne sont pas en reste, à l’image de Renault qui travaille via son projet de plate-forme AEX (pour Augmented Editorial Experience) à fournir du contenu audio personnalisé et contextualisé au conducteur et à ses passagers. Qu’on se le dise, les automobilistes vont devoir apprendre à parler à leur voiture !

(Crédits photo : Courtesy of BMW Group BMW Intelligent Personal Assistant)


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi