Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Dry january : changez votre regard sur les apéros sans alcool !

03
jan
2022

(ETX Daily Up) – Ils sont conditionnés dans de beaux flacons. Leurs recettes sont aromatiques. Et ils s’utilisent aussi en cocktails. Pourtant, ils ne contiennent aucune goutte d’alcool. Ces nouveaux breuvages qui imitent tous les codes des spritueux, en excluant la substance enivrante, vous aideront à relever le défi du « dry january ». 

Du local

Au pays du gin, une marque originaire des Cornouailles anglaises ose un apéritif et un digestif sans alcool. High Point Drinks mise sur le local et l’utilisation de l’eau de source du coin ainsi que des ingrédients récoltés dans la campagne cornique, associés à des feuilles de thé, pour mettre au point cette gamme de spiritueux fermentés. Hight Point Ruby propose une dégustation épicée qui se termine par une amertume amenée par le citron tandis que le digestif High Point Amber joue la carte de la bouche fumée. 

Du verjus

« L’original »… Tout est dit ! Voilà le sous-titre de l’apéritif bio et sans alcool Osco. Titulaire de la médaille d’or au concours des Epicures dans la catégorie des boissons sans alcool, le breuvage utilise le jus du raisin vert, récolté avant maturité, ce que l’on appelle le verjus. Le liquide qui se démarque par son acidité permet ainsi de ne pas importer de citrons pour compléter la recette à base de plantes méridionales cueillies en Provence. Parce que la marque joue à fond la carte du made in France et du respect de l’environnement, avec un embouteillage réalisé près de Tours et l’impression des étiquettes dans le Bas-Rhin. 

De l’ashwagandha

De l’ash-quoi ? C’est en somme le ginseng indien. La plante, incontournable dans la médecine ayurvédique, est utilisée pour ses capacités à réduire le stress et l’anxiété. C’est l’ingrédient phare de la marque Mockingbird Spirit qui propose une tequila sans alcool. Tout comme l’élixir mexicain qui est indispensable pour préparer une margarita, le breuvage concocté par une entrepreneure anglaise utilise de l’agave bleu Weber. La recette, qui se vante d’être la première tequila sans alcool made in Angleterre, se déguste accompagnée d’un quartier de citron vert, sinon mélangé à du soda ou pour préparer des cocktails traditionnellement à base de tequila, à commencer par la tequila sunrise bien sûr. 

Du cannabis

Genévrier, coriandre, cardamome, oseille, concombre, pomme, menthe, persil, sumac, thym, romarin… Ce cocktail végétal explosif est obtenu après distillation par vapeur. C’est la solution trouvée par la marque californienne Amass pour élaborer son spiritueux intitulé Afterdream. A base de cannabis, le breuvage pallie l’absence d’alcool avec un bouquet d’herbes aromatiques, de légumes et de fruits. Tout comme n’importe quel whisky, ce spiritueux se déguste sur un lit de glace. Attention tout de même car cette nouvelle référence n’embarque pas seulement du CBD, mais aussi du THC, l’ingrédient actif psychotrope du cannabis. Pour rester en conformité avec les autorités, on peut aussi tester d’autres spiritueux sans alcool de la griffe (comme Riverine), qui a fait de la distillation florale sa marque de fabrique. 

Du Français

Si le Royaume-Uni est devenu maître dans l’art de concocter des spiritueux sans alcool, la France n’a certainement pas dit son dernier mot ! La marque Nolow a réalisé une incursion remarquée dans ce rayon tendance avec ce qu’elle intitule son « blend botanique ». Il s’agit d’un mélange réalisé à partir de la distillation de gingembre, genièvre, citron et menthe. Si cette dernière est originaire du Maroc et les agrumes de Séville, la manipulation est bien réalisée en France. Le « drink » est disponible sur la boutique en ligne de l’enseigne, sur laquelle on trouve aussi une bière bio sans alcool. 

(Crédits photo : Maksym Fesenko / Shutterstock )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi