Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

États-Unis : tour d’horizon de la situation économique

20
mar
2012
Quelle est l’état de santé de l’économie américaine en ce moment ? Plusieurs éléments sont à prendre en compte. D’abord la production industrielle qui a progressé de 3,4% en ga en janvier. De son côté, le taux d’utilisation des capacités de production reste stable à 78,6%. Les commandes de biens durables ont baissé en janvier (-3,7%) après deux hausses en novembre et décembre (+3,3% et +4,2%). L’ISM manufacturier reste au dessus de la barre des 50 (donc en expansion) à 52,4 en févier contre 54,1 en janvier. L’ISM des services a progressé plus que prévu en février à 57,3 ce qui traduit une activité soutenue dans les services, secteur clé de l’économie américaine. Si les dépenses de consommation des ménages sont restées stables en ce début d’année, force est de constater que la confiance des ménages se redresse fortement. Ainsi, l’indice du Conference Board publié fin février s’établit à 70,8 contre 60,5 en moyenne sur les trois mois précédents. Cet indice est au plus haut depuis plus d’un an. Le lien entre ce moral qui se redresse et un marché du travail qui se porte mieux est assez facile à faire. En effet, il y a eu plus d’un million d’emplois créés sur ces 5 derniers mois dont 734 000 sur les seuls trois derniers mois. Le taux de chômage devrait poursuivre sa décrue au cours des prochains mois ce qui constitue une très bonne nouvelle. Le secteur de l’immobilier envoie quelques signes encourageants. Les stocks de logements neufs ont beaucoup baissé en 5 ans (divisé par trois). Les mises en chantier atteignent leur plus haut depuis presque 4 ans (environ 700 000) et les demandes de permis de construire progressent également. Même s’il convient de rester prudent car de nombreuses incertitudes demeurent, le marché de l’immobilier aux USA semble s’être stabilisé. Un dernier point concernant l’inflation : elle se situe en janvier à 2,9% contre plus de 3% au cours des mois précédents. Au global, les économistes de BNP Paribas tablent sur une croissance de 2,3% en 2012.

Flavien Neuvy


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi