Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Lamborghini songe à faire de l’Aventador un bolide hybride

22
jan
2018

(Relaxnews) – Pour se conformer à la tendance automobile, Lamborghini a déjà pris le virage du SUV avec le sublime Urus. L’hybridation, autre grand mouvement du secteur, apparaît à présent comme le nouveau grand chantier du constructeur italien, avec la future déclinaison de la légendaire Aventador au coeur du processus.

Maurizio Reggiani, en charge de la recherche et du développement s’est adressé à Motor Authority au salon de Détroit en ces termes : « Nous devons déterminer ce que sera le futur des ultra-sportives en termes de contribution électrique ».

Les Porsche 918 et McLaren P1 ont démontré que la vitesse n’était pas le principal souci d’une sportive hybride. Le vrai problème réside dans le poids du véhicule. Celui des batteries pose problème à l’Aventador puisqu’il est de 1.853 kg. Même l’installation d’une transmission à double embrayage, qui semble pourtant un must sur la prochaine génération d’Aventador, ne sera pas approuvée tant que le poids de celle-ci dépassera celui de la transmission à embrayage unique actuellement présente dans le véhicule.

Les concepteurs ne peuvent espérer réduire le poids de l’Aventador en allégeant sa carrosserie puisque celle-ci, en fibre carbone, est déjà ultra-légère.

Pourtant, l’électrification sera tôt ou tard une étape obligée pour Lamborghini, tout comme l’introduction du turbocompresseur. Reggiani l’a évoqué, tout comme le directeur commercial de Lamborghini Federico Foschini, l’an dernier. L’Urus recevra certainement bientôt un moteur hybride et l’Huracan devrait devenir hybride en 2022.

Les normes d’émissions européennes ne s’assoupliront pas de sitôt. L’électrification du modèle phare de Lamborghini n’est donc plus qu’une question de temps.

(Crédits photo : Newspress/Lamborghini )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi