Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Les trois quarts des motards Français en excès de vitesse

14
juin
2018

(Relaxnews) – Les motards et scootéristes français sont encore trop nombreux à avoir de mauvaises habitudes sur la route, à commencer par rouler plus vite que la vitesse autorisée, selon le 14e Baromètre Axa Prévention.

Ce baromètre met principalement en avant le non respect des limitations de vitesse par une majorité de motards. Ils sont ainsi 76% à avouer faire des excès de vitesse, avec des écarts significatifs selon la cylindrée : 86% chez les conducteurs de motos lourdes (+125cc) et 65% chez ceux de motos légères (de 500 à 125cc). Sur les routes secondaires bidirectionnelles, encore limitées à 90 km/h, 48% des conducteurs de grosses cylindrées indiquent par exemple rouler à 120-130 km/h.

Si les plus jeunes, de 14 à 17 ans, se veulent plus respectueux des limitations de vitesse, ils adoptent malheureusement d’autres comportements à risque comme écouter de la musique avec des écouteurs tout en roulant (35%), prendre des selfies, se filmer ou consulter et envoyer des SMS (11%) et aussi avoir fumé du cannabis juste avant de prendre la route (8%).

Point positif, les motards et scootéristes sont désormais 77% à porter en toute circonstance des vêtements adaptés (blouson, bottes et gants homologués, etc.) contre seulement 53% en 2014. Ce taux d’équipement grimpe même à 85% quand il s’agit de prendre le guidon d’une grosse cylindrée. En revanche, ils ne sont que 4% à porter un gilet airbag, principalement pour une question de coût.

En 2017, le nombre de conducteurs de deux-roues morts sur les routes a augmenté de 9% (soit 669 décès) selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). A lors qu’ils ne représentent que 2% du trafic, les usagers de deux-roues motorisés constituent 22% des personnes tuées et 43% des blessés graves sur la route en France.

Ce baromètre est le fruit d’une enquête réalisée par Kantar TNS du 12 au 29 janvier 2018 auprès d’un échantillon national de 435 conducteurs de deux-roues motorisés, dont 101 âgés de 14 à 17 ans.

(Crédits photo : zulufriend / IStock.com )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi