Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Reconfinement: 4 cadres sur 10 alternent télétravail et activité en présentiel

18
nov
2020

(AFP) – Quatre cadres sur dix (39%) alternaient télétravail et activité en présentiel dans les premiers jours du reconfinement, tandis que près d’un tiers des cadres (32%) télétravaillaient à 100%, selon un sondage de Cadremploi réalisé du 6 au 9 novembre et publié mercredi.

À côté de ces salariés de l’encadrement pratiquant totalement ou occasionnellement le télétravail, un cadre sur six (17%) a travaillé uniquement en présentiel. Et l’entreprise de 3% des cadres a été « contrainte de fermer », indique Cadremploi.

Parmi les cadres qui alternent présentiel et télétravail, plus de la moitié (56%) expliquent que c’est leur « entreprise (qui) ne souhaite pas mettre en place le télétravail à 100% ». Plus d’un tiers (34%) indiquent que leur activité « ne permet pas » une pratique du télétravail cinq jours sur cinq. Et près de deux sur dix (16%) « ne souhaitent pas » eux-mêmes être en télétravail à 100%.

Près de quatre cadres sur dix (36%) qui télétravaillent totalement ou partiellement ont « aménagé un espace bureau » à leur domicile « depuis le premier confinement », alors que plus de quatre sur dix (42%) disposaient « déjà d’un espace bureau ». Mais plus de deux sur dix (22%) n’ont « pas la possibilité de s’aménager » un tel endroit pour télétravailler.

Environ les deux tiers des cadres qui télétravaillent partiellement ou à 100% disent gagner grâce au télétravail en efficacité (65%), productivité (63%) et concentration (63%). Environ la moitié se plaignent d’un impact négatif sur leur posture (54%), activité physique (47%) et déconnexion (47%).

Près de la moitié de l’ensemble des cadres (48%) disent que leur entreprise avait « anticipé l’éventualité d’un deuxième confinement » et une majorité (59%) estiment qu’elle était prête pour le reconfinement. Un tiers (33%) pensent vivre cette période « mieux que le premier confinement », mais un quart (25%) « moins bien ».

Quant aux cadres managers, environ la moitié (49%) envisageaient d' »adopter une organisation différente » avec leur équipe par rapport au confinement du printemps. Et « comme pour le premier confinement, maintenir la motivation au sein des équipes se positionne comme la mission la plus difficile à mener actuellement (43%) », souligne Cadremploi.

Ce sondage a été réalisé par questionnaire administré en ligne auprès de 1.015 personnes, dont 46% de cadres managers.

(Crédits photo : martin-dm / IStock.com )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi