Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Renault donne un avant-goût de son nouveau Captur russe

29
juin
2018

(Relaxnews) – Renault a dévoilé un teaser photo de son nouveau crossover qui vise à encore doper ses ventes en Russie, actuellement le second marché de la firme après la France.

La marque au losange a confirmé que son nouveau petit SUV sera dévoilé lors du prochain Salon automobile de Moscou, en août prochain. Le constructeur insiste sur le fait que ce crossover offrira un tout nouveau modèle « global » à la marque. Reste à savoir quel sens donne Renault au terme « global » car il se pourrait que ce modèle soit réservé aux marchés russe et chinois.

A en croire l’image dévoilée par le constructeur français, ce nouveau véhicule se fonde sur l’actuel Kaptur, le modèle de crossover spécialement conçu pour le marché russe qui se trouve être un peu plus grand que la version vendue dans le reste de l’Europe.

Ce SUV qui n’a pas encore été officiellement baptisé affichera des lignes plus sportives que les crossovers actuels de Renault. Comme la tendance est actuellement aux coupés affichant des lignes de toit de type coupé, il se pourrait bien que le constructeur réserve cette caractéristique au nouveau Kaptur. L’avant du véhicule devrait adopter la dernière évolution de design de Renault vue sur la dernière Megane, à savoir d’élégants feux de jour à guide de lumière LED en forme de C.

En comparaison avec l’actuel Renault Captur, ce nouveau modèle s’appuiera sur un empattement un peu plus long, il sera doté d’une assise plus haute et pourra intégrer un système de quatre roues motrices débrayables.

Pour commencer, ce nouveau modèle sera fabriqué à l’usine moscovite de la firme et sera d’abord commercialisé en Russie avant d’autres marchés comme la Chine.

L’année dernière, Renault a vendu 414.000 véhicules au marché russe, enregistrant une impressionnante augmentation de 7% par rapport à l’année précédente, malgré le recul de 2,8% du marché automobile mondial en 2017. Ceci explique pourquoi le groupe français s’intéresse autant à la Russie.

(Crédits photo : Renault )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi