Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Renault concrétise sa promesse d’une mini-citadine électrique pour la Chine

01
oct
2018

(AFP) – Le patron de Renault Carlos Ghosn a présenté lundi une nouvelle petite voiture électrique, la « K-ZE », qui sera fabriquée et commercialisée dans un premier temps en Chine à partir de 2019, avant « un déploiement à l’international ».

Ce véhicule du segment A (taille d’une Twingo), au style de 4×4 urbain (SUV), est, sur le plan du style, la copie conforme de la Kwid, une petite voiture quatre places « ultra-low cost », commercialisée en Inde et en Amérique du Sud, dont Renault avait annoncé qu’il lancerait un équivalent électrique dans l’ex-Empire du Milieu.

Il sera « doté d’une autonomie de 250 km » théorique selon l’ancienne norme d’homologation NEDC, « soit la meilleure autonomie de son segment », a affirmé le patron du groupe Renault, Carlos Ghosn, à la veille de l’ouverture des journées presse du Mondial de l’automobile à Paris.

Rappelant que la Chine était « à la fois le premier marché mondial des véhicules électriques et celui qui connaissait la croissance la plus rapide », le groupe a souligné que ce véhicule, qui sera produit par la coentreprise créée avec Dongfeng Motor Group et Nissan, était « conçu pour un déploiement à l’international ».

Lors de la présentation du concept-car préfigurant cette nouvelle voiture, qui lui sera « très similaire », M. Ghosn, a insisté sur son prix « abordable », sans en dire beaucoup plus.

« De même que le Japon, l’Europe, et les Etats-Unis sont des marchés à part entière, la Chine est un marché à part entière », a-t-il déclaré, estimant que « l’offre déployée au Japon et en Europe ne correspond pas au marché chinois, car elle est trop chère ».

« Par abordable, je veux dire que cette voiture sera au même prix que celles des fabricants chinois », a-t-il ajouté, tout en promettant une voiture « bien meilleure », car « le consommateur chinois est très exigeant en termes de qualité, de performance, d’autonomie ».

– Bientôt une Clio hybride – 

Il a estimé que cette voiture serait « extrêmement compétitive sur tous les marchés du monde ». Mais il s’est gardé d’annoncer des lancements dans d’autres pays pour le moment.

« Je vais où est le marché, et pour le moment, le marché chinois est le plus prometteur, c’est le plus grand marché et c’est le marché dont le gouvernement fait le plus d’effort pour soutenir la voiture électrique », a déclaré M. Ghosn, en rappelant que 27 millions de voitures neuves sont vendues par an dans le pays.

A un journaliste qui lui demandait si ce modèle serait commercialisé en Europe sous la marque Dacia ou Renault, M. Ghosn, sans exclure l’arrivée à terme de ce véhicule sur le Vieux continent, a insisté: « Aujourd’hui ce n’est pas la priorité, la priorité aujourd’hui, c’est la Chine ». Un temps évoquée par la presse spécialisée, l’arrivée de la Kwid en Europe ne s’est jusqu’ici pas concrétisée.

M. Ghosn a également confirmé le lancement en 2020 des versions hybrides de la Clio, voiture n°1 des ventes en France, et hybrides rechargeables des berline moyenne Mégane et du SUV Captur.

(Crédits photo : ERIC PIERMONT / AFP )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi