Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Trois lettres de Napoléon à Joséphine vendues à plus de 500.000 euros

04
avr
2019

(AFP) – Trois lettres d’amour de Napoléon Bonarparte à son épouse Joséphine entre 1796 et 1804 se sont envolées jeudi lors de la session de vente aux enchères des Collections Aristophil, totalisant 513.500 euros, a annoncé la maison de ventes Drouot.

Les ventes, orchestrées par les maisons Ader et Aguttes, abordaient, pour la première fois, le thème de l’Histoire.

« Pas de lettre de toi, mon adorable amie; tu as donc des occupations bien douces puisque tu oublies ton mari qui au milieu des affaire et des fatigues les plus excessives ne pense, ne désire que toi (….) Je suis isolé. Tu m’as oublié. Voilà huit jours que je suis toujours à cheval. Plus de nuit, plus de repos, plus de sommeil », écrit le général Bonaparte le 18 avril 1796 à Joséphine, pendant la campagne d’Italie.

Un émouvant manuscrit de Camille Desmoulins (1760-1794), journaliste révolutionnaire guillotiné avec Danton, écrit pour sa propre défense lors de son procès contre le rapport accusatoire de Saint-Just, a trouvé preneur à 24.700 euros avant d’être préempté par la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Symbole fort de la Seconde Guerre mondiale, une machine Enigma à encoder s’est vendue 48.100 euros.

La qualité patrimoniale de l’ensemble a de nouveau été soulignée par l’intense participation des institutions nationales.

La tentaculaire « affaire Aristophil » fait l’objet de procédures pénales et civiles toujours en cours.

18.000 épargnants, auxquels Aristophil avait proposé d’investir dans de prestigieux manuscrits, comptent sur ces ventes aux enchères pour être, au moins partiellement, indemnisés. Les manuscrits dans lesquels ils avaient placé leurs économies se sont révélés largement surpayés par rapport au prix du marché, et certains ont été ruinés.

Les 14 premières ventes (en deux temps) en 2018 avaient atteint 26,4 millions d’euros.

(Crédits photo : JOEL ROBINE / AFP )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi