Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Un automobiliste français sur deux utilise son smartphone au volant

17
jan
2019

(Relaxnews) – 46% des conducteurs ont utilisé leur téléphone tout en conduisant en 2018, un chiffre en hausse de 3 pts en un an selon le 3e baromètre Fondation MAIF & Ifsttar sur les usages du smartphone au volant.

Il ressort de cette étude que ce sont les 25-34 ans qui sont les plus adeptes de cette infraction (61%, + 5 pts en un an), devant les 35-44 ans (54%, + 5 pts) et les 18-24 ans (50%, + 2 pts).

Au niveau des usages, ils sont 39% à passer ou recevoir des appels (un score stable sur un an), 33% à rédiger ou lire des SMS (+ 2 pts), 32% à se servir d’une application de GPS (+ 4 pts), 16% à écrire ou lire des e-mails (+ 3 pts), 11% à surfer sur les réseaux sociaux (+ 2 pts) et 5% à prendre des photos ou faire des selfies (+ 1 pt).

Pour les automobilistes interrogés, le smartphone est avant tout considéré comme « utile » en voiture (avec un degré d’accord de 6,4/10), mais aussi distrayant (4,6/10). Dans le même temps, son usage est aussi considéré comme « envahissant » (4,7/10) et « stressant » (4,5/10).

Pour rappel, l’usage du téléphone au volant est interdit (article R412-6-1 du Code de la route). Il s’agit d’une infraction sanctionnée d’un PV avec une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur le permis. A noter que l’automobiliste s’expose également à la confiscation de son permis sous certaines conditions.

Cette étude a été réalisée du 18 septembre au 5 octobre 2018 par l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) sur un échantillon représentatif de la population française de 2.883 personnes âgées entre 18 et 65 ans.

(Crédits photo : Geber86 / Istock.com )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi