Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Un français sur trois attend 12 ans pour changer sa literie

15
mar
2018

(Relaxnews) – Près d’un tiers des Français (32%) gardent leur literie plus de 12 ans et une grande majorité (61%) déboursent moins de 1.000 euros pour en faire l’acquisition, selon une étude CSA réalisée pour la société de crédit Franfinance publiée ce 15 mars à la veille de la Journée mondiale du sommeil. 

A l’occasion de la Journée mondiale du sommeil, qui aura lieu le vendredi 16 mars, un sondage de CSA et Franfinance permet d’en apprendre davantage sur les Français et leur literie. 32% des personnes interrogées estiment qu’un lit peut se garder plus de 12 ans et 58 % pensent à en changer quand il le trouve « trop vieux ou abîmé », surtout les hommes (60%).Les femmes pensent davantage à renouveler leur couchage pour plus de confort (48%) ou par souci de décoration (15%)

La grande majorité des Français (61%) annonce avoir dépensé moins de 1.000€ pour leur lit. 28% ont consacré moins de 500€ pour cet achat. Les seniors (65 ans et plus) et les Franciliens  sont les mieux lotis en termes de couchage. 25% et 20% d’entre eux dorment dans des lits à plus de 2.000 euros.

D’après l’étude, seuls 11 % des Français achètent leur literie sur internet, les 25-34 ans et les Franciliens  étant les plus adeptes de ce canal d’achat. 30% préfèrent acheter dans des magasins spécialisés. 

Pour 44% des Français, le lit représente le meuble le plus cher de la maison, devant l’ordinateur (32%) et la télévision (24%). Les 18-24 ans et les 25-34 ans dépensent cependant plus pour s’offrir un ordinateur.  Si 81% des Français interrogés ont payé leur literie comptant, 3% ont eu recours à un crédit (6% des 18-24 ans), pour pouvoir se l’offrir.

L’étude CSA/Franfinance a été réalisée entre le 6 et 8 mars auprès de 1.008 personnes âgées de 18 ans et plus représentatives de la population française.

(Crédits photo : SolStock / Istock.com )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi