Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Vers un abandon progressif des moteurs thermiques au profit de l’hybride et du tout électrique

16
jan
2019

(Relaxnews) – Les constructeurs automobiles sont de plus en plus nombreux à annoncer vouloir progressivement abandonner la motorisation thermique au profit d’une propulsion plus ou moins électrique. En 2019, cette tendance devrait se confirmer.

Jaguar Land Rover, Volvo, DS ou encore Porsche ont d’ores et déjà annoncé leur volonté de basculer, d’ici 10 ou 15 ans vers des solutions hybrides ou tout électrique, n’en déplaise aux puristes. Chez Jaguar Land Rover par exemple, l’objectif est de vendre d’ici 2025 environ 300.000 véhicules électriques par an, à des tarifs plus importants qu’actuellement. De son côté, DS a fait savoir qu’à compter de 2025, l’ensemble de ses nouveaux modèles seront proposés uniquement en version électrifiée, qu’il s’agisse d’une solution hybride ou 100% électrique. A noter que les deux constructeurs sont également très investis dans le championnat international de Formule E (des monoplaces entièrement électriques).

Volvo et Porsche ont également communiqué sur leur souhait de basculer vers une offre globale tout ou en partie électrique respectivement d’ici 2020 et 2030. A l’heure actuelle, plus aucun constructeur ne fait de toute façon l’impasse sur le développement de solutions hybrides ou entièrement électriques, au moins à l’échelle d’un modèle, au mieux dans le but de renouveler toute sa gamme.

En France, Renault est depuis longtemps un pionnier du 100% électrique, négligeant par ailleurs l’hybride, tandis que Citroën a pour objectif que chacun de ses futurs lancements à partir de 2020 soit systématiquement accompagné d’une version électrifiée, qu’elle soit plug-in hybride pour les gros véhicules ou entièrement électrique pour les véhicules urbains.

Cette politique va dans le sens de l’histoire puisque les états, du moins en Europe, poussent les constructeurs à réduire de manière drastique les émissions de CO2 de leurs voitures. L’objectif du Parlement européen est ainsi une réduction moyenne des émissions de 37,5% pour l’ensemble des voitures neuves d’ici 2030.

A noter qu’en Asie, certains constructeurs misent davantage sur l’hydrogène, avec le développement de modèles équipés d’une pile à combustible. C’est notamment le cas de Toyota, Honda, Hyuandai et Kia.

(Crédits photo : Relaxnews / David Bénard Mondial de l’automobile de Paris 2018 / Pierre Monferrini / Citroën C5 Aircross Hybrid Concept)


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi