Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Maintien des ventes de spiritueux en France en 2017

03
juil
2018

(AFP) – Les ventes de spiritueux se sont maintenues en France en 2017, restant stables en grande distribution et progressant dans les cafés et restaurants, grâce à une montée en gamme et à la mode des cocktails, tandis que les exportations ont explosé.

Les ventes en grande distribution (GMS), qui représentent 90% des volumes, sont restées stables en 2017 à 279 millions de litres, pour une valeur de 4,76 milliards d’euros, soit -0,4% en volume et +0,4 en valeur, indique la Fédération française des spiritueux mardi dans un communiqué.

Portés par la « tendance cocktail », les rhums (+10% en valeur), les gins (+10%), et les alcools amers (+5%), tirent le segment.

« Le dynamisme de certaines familles de produits ne peut, cependant, contrebalancer les conséquences négatives de la guerre des prix et de promotion destructrice de valeur », déplore la Fédération qui estime « urgent de rééquilibrer le rapport de force actuel » entre industriels et distributeurs.

Les ventes en cafés-hôtels-restaurants (CHR) ont repris en 2017, avec une hausse de 1,6% de la consommation en volume, contre une baisse de 3,5% en 2016 grâce à « l’univers du cocktail, qui dynamise les ventes », selon la Fédération.

« On observe donc également sur ce circuit la progression des volumes de gins (+18%), des amers (+15%) et des liqueurs (+6%) », souligne la Fédération qui ne communique pas les ventes en valeur pour le CHR.

En 2017, les exportations de spiritueux ont atteint le montant jamais égalé de 4,2 milliards d’euros (+6%) pour un volume de 437 millions de litres (+2,4%) « soit l’équivalent de 52 millions de caisses de 12 bouteilles », selon la fédération.

Ces bons résultats reposent principalement sur les performances du cognac, qui représente 70% de la valeur des exportations (3 milliards d’euros) et réalise de nouveau une année record aussi bien en volume (+8,7%) qu’en valeur (+10,8%).

Le rhum progresse pour sa part de 14,1% en volume et de 23,8% en valeur tandis que les autres eaux-de-vie de vin, parmi lesquelles le brandy, affichent une croissance de 4,3% en volume et de 5,9% en valeur, selon la même source.

(Crédits photo : coldsnowstorm / IStock.com )


+ D'autres articles

Retour en haut de la page

+ Vous pourriez aimer aussi