20 Les jeunes et les urbains d’abord

LA VOITURE AUJOURD’HUI ESSENTIELLE À LA CAMPAGNE

Tout au long de cette étude, nous avons constaté deux fractures autres que géographiques entre, d’une part, les millennials et les seniors, et, d’autre part, les habitants des grandes villes et ceux des campagnes. Les trois indicateurs les mettent en évidence.
L’indicateur Car Use Now obtient ces scores les plus élevés dans les zones les moins densément peuplées, confirmant le caractère indispensable de la voiture pour qui habite dans une zone rurale, éloignée des centres, où les alternatives à l’automobile sont les plus rares. La transition se fait ensuite progressivement jusqu’aux villes de plus de 1 million d’habitants où les scores obtenus sont les plus faibles. L’automobile y subit en effet la concurrence économique et l’efficacité d’autres modes comme les transports en commun ou les modes dits actifs (marche, vélo, etc.). Elle y est non seulement moins indispensable, mais souvent jugée inopportune.
Au plan générationnel, et à lieu de vie identique, les scores ne soulignent pas de différence notable quant à un usage classique de l’automobile.

L’AVENIR URBAIN DES NOUVELLES MOBILITÉS PORTÉ PAR LES JEUNES GÉNÉRATIONS

En toute logique, les indicateurs Car Use New et Car Use Next, qui témoignent de la percée des nouvelles mobilités, obtiennent les notes les plus fortes dans les grandes villes. Pour autant, ces notes ne sont pas encore aussi élevées que pour l’indice Car Use Now. En revanche, à âge égal, la différence est souvent du simple au double entre les plus petites villes et les plus grandes.
Dans le registre de l’âge, les seniors enregistrent des notes très sensiblement inférieures pour Car Use New et Car Use Next. Plus agiles sur les plateformes de réservation digitales et plus souvent contraints en termes de moyens économiques, les millennials adoptent davantage les nouveaux moyens d’utiliser et de payer les services rendus par une automobile, et se déclarent encore plus nombreux à le faire.
Il est à ce titre intéressant de corréler ces résultats avec ceux obtenus dans la mesure de la technophilie et de l’adoption de l’innovation. Le pourcentage des moins de 55 ans prêts à essayer sans attendre un nouveau produit, service ou concept store est le double de celui des 55 ans et plus. Et il en va de même en ce qui concerne les échanges entre particuliers.

Car Use Now
Possession et usage classique de l’automobile
 18-34 ans35-54 ans55 ans et plus
Dans une ville de plusnde 1 000 000 d’habitants44,43,6
Dans une villende 100 001 à 1 000 000 d’habitants4,34,54,2
Dans une villende 20 000 à 100 000 habitants4,54,84,7
En zone rurale / dans une villende moins de 20 000 habitants5,15,55,4
Car Use New
Adoption déclarée des nouveaux usages et accès à l’automobile
 18-34 ans35-54 ans55 ans et plus
Dans une ville de plusnde 1 000 000 d’habitants2,821,6
Dans une villende 100 001 à 1 000 000 d’habitants2,31,71,4
Dans une villende 20 000 à 100 000 habitants2,21,41,2
En zone rurale / dans une villende moins de 20 000 habitants1,711,1
Car Use Next
Intention déclarée d’adopter les nouveaux usages et accès à l’automobile
 18-34 ans35-54 ans55 ans et plus
Dans une ville de plusnde 1 000 000 d’habitants3,52,82,1
Dans une villende 100 001 à 1 000 000 d’habitants3,12,41,9
Dans une villende 20 000 à 100 000 habitants3,12,21,8
En zone rurale / dans une villende moins de 20 000 habitants2,51,81,7
Pourcentage de répondants déclarant être les premiers à essayer un nouveau produit, service ou concept store
En %
 Moins de 55 ans55 ans et plus
Ville de moins de 1 000 000 d’habitants51 %33 %
Ville de plus de 1 000 000 d’habitants59 %34 %
Pourcentage de répondants aimant échanger ou acheter des objets avec d’autres particuliers
 Moins de 55 ans55 ans et plus
Ville de moins de 1 000 000 d’habitants54 %36 %
Ville de plus de 1 000 000 d’habitants58 %30 %

AUTOMOBILITÉS FUTURES : UN FOSSÉ ENTRE VILLE ET CAMPAGNE DIFFICILE À COMBLER

On peut ainsi projeter qu’avec la diffusion des innovations récentes et à venir par effet générationnel, les futurs seniors auront emporté leurs habitudes de jeunesse et notamment les usages renouvelés de l’automobile.
En revanche, les scores futurs (Car Use Next) des campagnes et des zones peu denses ne rejoignent pas les scores actuels enregistrés en ville. Ce qui en dit long sur les limites du développement des nouvelles automobilités en dehors des méga-cités.