Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 3 - Entrepreneur de sa consommation

Une césure générationnelle

2 minutes de lecture

Un âge pour donner, un autre pour percevoir

Nous l’avons plusieurs fois souligné, notamment au sujet des sommes générées par les ventes, que l’économie circulaire, et plus précisément l’avènement du consommateur-vendeur, met en évidence une nette différenciation générationnelle. Cette différenciation tient notamment aux comportements adoptés lorsqu’il s’agit de se séparer de produits usagers ou devenus inutiles. 

Pour les plus de 50 ans, le choix est évident. 61 % décideront d’en faire don à une association ou d’en faire profiter d’autres personnes. Seulement 24 % y verront l’opportunité de gagner de l’argent (Fig. 16)

Pour les moins de 50 ans, la décision est tout autre et beaucoup moins tranchée. Le don rencontrera l’adhésion de seulement 45 % des 35-49 ans et 44 % des moins de 35 ans alors que l’envie de gagner de l’argent convaincra 36 % de la première tranche d’âge et 38 % de la seconde. 

Fig. 16

Vider son logement, remplir son porte-monnaie

Autre mise en évidence d’attitudes différentes selon l’âge, la vente de matériel d’occasion. Quand ils ont plus de 50 ans, près d’1 Européen sur 2 en profite pour faire de la place chez lui, le chiffre étant supérieur de plus de 10 pts à celui des plus jeunes qui font de même (Fig. 17). Pour ces derniers, c’est une fois encore en retirer des revenus supplémentaires qui prévaudra. Soulignons que dans tous les cas, les préoccupations environnementales sont loin d’être une priorité.

Fig. 17

L'essentiel de Entrepreneur de sa consommation

Sous-Partie 9
L’avènement du consommateur-vendeur
Jusqu’alors, l’économie, et plus précisément les échanges commerciaux entre ses différents acteurs, définissait avec une certaine clarté les rôles attribués à chacun. D’un côté, il
Sous-Partie 11
BtoC et CtoC font (presque) jeu égal
L’économie circulaire se caractérise par l’émergence de nouveaux acteurs, notamment les pure players du marché de la seconde main ou du reconditionné. Face à ce qui pourrait apparaître comm