Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

2 / 3 Voyager, s’évader… Après un an de pandémie, un tourisme nouvelle définition ?

Vaccins, assurances, un tourisme sous garanties pour l’été 2021 ?

santé Voyage
mai 2021
Après un premier état des lieux sur le rapport des Français au tourisme et les nouvelles pratiques qui se dessinent, ce deuxième volet d’enquête des zOOms de l’Observatoire Cetelem, prend la direction des vacances d’été. Des chiffres de l’épidémie en baisse, un  calendrier des réouvertures dévoilé, une levée d’une grande partie des restrictions sanitaires d’ici au 30 juin… autant de perspectives positives qui relancent l’enthousiasme des Français. Pour autant, la crise sanitaire conditionne encore fortement les choix et l’organisation des grandes vacances comme le démontre cette enquête. Et la question du pass sanitaire apparaît de plus en plus centrale, entre solution de sauvegarde et passe-droit pour les futurs vacanciers.

Les principaux enseignements à retenir de cette enquête

  • Avec la réouverture progressive des infrastructures et l’arrivée de la période estivale, les Français connaissent un regain de joie à l’idée des vacances d’été par rapport au mois dernier (46%, +12 points), l’inquiétude régressant de 9 points (26%).
  • A  la mi-mai, 4 Français sur 10 seulement déclarent avoir déjà planifié leurs congés d’été. Les autres ne l’ont pas fait, dans 69% des cas, pour des raisons liées à l’incertitude générée par la crise.
  • Les Français se montrent prudents dans leurs réservations : 65% d’entre eux déclarent privilégier cette année des solutions de vacances annulables ou remboursables jusqu’au dernier moment.
  • Près des ¾ des Français (73%) sont favorables à l’instauration d’un pass sanitaire pour pénétrer sur le sol français ou voyager à l’étranger, mais un peu moins (66%) comme condition d’accès à des infrastructures (bars, restaurants, musées).
  • Seul 1 français non vacciné sur 2 contre la Covid-19 se sent réellement libre de choisir ses destinations (vs 71% pour ceux qui le sont). Pour 45% d’entre eux, le fait de ne pas être vacciné représente un facteur de stress dans l’organisation de leurs congés, et une motivation pour beaucoup de se faire vacciner pour partir en vacances. Ainsi, 52% espèrent pouvoir le faire avant les vacances et 46% pensent y parvenir.
  • Conscients de l’impact économique de la crise sanitaire sur le tourisme national, 81% des Français estiment qu’il est important  de soutenir le secteur et 74% envisagent leurs vacances de cette année sur le territoire.
Retour en haut de la page
29
avr
2021

1 / 3Une nouvelle idée du tourisme ?

06
juil
2021

3 / 3Comment les Français organisent-ils leur 2ème été en situation de crise sanitaire ?

+ à la découverte des autres enquêtes des zooms