Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

3 / 3 Vivre au travail ou travailler pour vivre ?

Et demain, travailler… encore ?

travail
juin 2019

Changer de travail, oui, mais pour faire quoi ?

  • Changer de vie professionnelle apparaît comme une envie récurrente des actifs Français. 71% d’entre eux déclarent avoir régulièrement envie d’en changer, que ce soit en changeant de travail (62%), d’entreprise (58%) ou de statut (passer de salarié à indépendant ou inversement, 39%). Les jeunes actifs semblent plus souvent rêver à changer de vie professionnelle (78%) et se montrent plus attirés que les autres générations par les questions de changement de statut (49% contre 30% chez les personnes de 50 ans et plus).
  • S’ils changeaient d’emploi aujourd’hui, vers quelles formes de travail les actifs se tourneraient-ils ? Pour la plupart, ils envisageraient le salariat (69%), modèle dominant en France, plutôt que le statut d’indépendant (31%), qui séduit néanmoins près d’un tiers de la population, sans grande distinctions selon les catégories. On note surtout que les actifs auraient tendance à chercher à reproduire le modèle qu’ils connaissent aujourd’hui, les salariés, notamment du privé, se tournant à nouveau vers le salariat, les indépendant cherchant également à conserver leur statut.
  • S’ils devaient aujourd’hui travailler dans une entreprise en tant que salariés, les actifs privilégieraient de le faire dans des TPE ou des PME (54% et jusqu’à 71% chez ceux qui travaillent aujourd’hui dans ce type d’entreprises), plutôt que dans des start-ups (14%) ou dans des entreprises de taille intermédiaire ou grande (32%), qui sont néanmoins plus attractives pour les cadres (41%). Au-delà de la taille, différents aménagements peuvent aujourd’hui convaincre les actifs de choisir une entreprise plutôt qu’une autre. Le fait de se voir proposer la possibilité d’aménager soi-même ses horaires (58%), ainsi que de bénéficier, au moins quelques jours par semaine, du télétravail (42%) constituent les avancées les plus sollicitées par les actifs aujourd’hui.
Retour en haut de la page
04
avr
2019

1 / 3Le fêter ou lui faire sa fête : le regard des Français sur le travail

04
mai
2019

2 / 3Travail, je t’aime moi non plus : le sentiment des Français sur le bonheur au travail

+ à la découverte des autres enquêtes des zooms