Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

2 / 3 Vivre au travail ou travailler pour vivre ?

Travail, je t’aime moi non plus : le sentiment des Français sur le bonheur au travail

travail
mai 2019

Equilibre vie professionnelle et vie personnelle, quels écueils ?

  • Dans l’ensemble, les Français estiment qu’il est plutôt aisé de maintenir un équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle (60%), tout en notant d’emblée qu’il s’agit d’une facilité relative, seuls 10% estimant que cet équilibre est « très facile » à trouver.
  • Dans le détail, on note que certaines activités apparaissent plus aisées que d’autres à coupler avec l’idée d’une vie professionnelle. Si avoir des enfants, lorsqu’on est un homme, ou manger sain paraissent facilement conciliables avec le travail pour la majorité, la possibilité de maintenir des activités culturelles ou sportives posent davantage question, tout comme le fait d’avoir des enfants, cette fois, lorsqu’on est une femme. Pouvoir continuer à se former (scolairement ou professionnellement) semble pour la majorité difficilement compatible avec une activité professionnelle. On note que les femmes considèrent plus que les hommes la difficulté à trouver l’équilibre entre ces différents aspects personnels et professionnels.
    ▪ Dans les faits, le travail semble régulièrement envahir l’espace personnel des travailleurs. 74% d’entre eux confient qu’il leur arrive régulièrement de penser à leur travail en rentrant chez eux, 63% qu’il restent souvent plus longtemps que prévu par leurs horaires pour pouvoir terminer des tâches, et 43% qu’il leur arrive souvent de répondre à des appels ou mails professionnels en dehors de leurs heures de travail. Ce transfert de la vie professionnelle sur les moments de vie personnelle concerne encore davantage ceux qui occupent des fonctions intellectuelles ou supérieures.
Retour en haut de la page
04
avr
2019

1 / 3Le fêter ou lui faire sa fête : le regard des Français sur le travail

04
juin
2019

3 / 3Et demain, travailler… encore ?

+ à la découverte des autres enquêtes des zooms