Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

3 / 3 Des petits riens du quotidien à l’homme augmenté : vivre sa santé au jour le jour

Et la santé, demain ?

santé
sep 2017
Le deuxième thème abordé par les zooms de L’Observatoire Cetelem porte sur la santé : « Des petits riens du quotidien à l’homme augmenté : vivre sa santé au jour le jour ».

Après avoir exploré les habitudes des Français et les dynamiques de confiance qui opèrent dans le secteur de la santé, cette troisième et dernière enquête des Zooms de L’Observatoire Cetelem s’intéresse à l’avenir : « Et demain, quelle santé ? » en mettant en lumière les espoirs et les craintes des Français pour le futur de la santé, où la technologie occupe une place de plus en plus importante.

Que retenir de cette enquête ?

  • Une appréhension positive de l’e-santé

Pour les trois quarts des Français (78%), l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine de la santé est perçue comme une avancée pour améliorer la transmission d’informations entre les professionnels de santé et assurer un meilleur suivi médical au quotidien. 67% d’entre eux considèrent également l’e-santé comme un outil efficace pour lutter contre les déserts médicaux.

  • Les Français intègrent progressivement dans leurs habitudes de santé le recours aux technologies

Un Français sur deux est favorable à la télémédecine mais n’envisage à l’heure actuelle la consultation à distance essentiellement que pour des actes anodins (renouvellement d’ordonnance, certificat médical, etc.). A noter également que 25% des Français déclarent utiliser aujourd’hui des objets connectés.

  • Santé et Big data

Les Français sont convaincus à 88% que la collecte des données personnelles de santé va s’accentuer avec le développement de l’e-santé, une évolution perçue positivement voire nécessaire par 70% des personnes interrogées. Pour autant 64% des Français se montrent inquiets de l’utilisation qui pourrait en être faîte ; les 25-34 ans étant les plus méfiants sur l’exploitation de ces données (76%). Au final, les Français attendent de voir davantage ce domaine encadré, et font entendre leur refus de partager ces données avec des entreprises privées.

  • Des représentations de l’avenir de la santé contrastées… et quelques notes d’espoir

Dans ce contexte l’avenir de la santé apparaît comme contrasté pour les Français, entre d’une part : l’espoir de voir les progrès technologiques au service de certains enjeux (54% seraient favorables à l’utilisation de robots à même d’assurer une présence et/ou assister au quotidien, pour des soins basiques, des personnes en situation de dépendance ou isolées), ou encore la possibilité d’envisager des alternatives médicales permettant au global de vivre plus longtemps (73% en sont convaincus) et d’autre part des doutes importants s’agissant de la capacité de la médecine à guérir les maladies graves (cancer, SIDA), à améliorer significativement la rapidité des diagnostics et enfin la crainte de voir se développer de nouvelles maladies (90%).

Au global, le progrès et la science permettront toutefois selon les Français de nous permettre de vivre plus longtemps, 89 ans en moyenne pour les hommes et 94 ans pour les femmes à l’horizon 2050, soit 10 ans environ de plus qu’aujourd’hui.

L’arrivée progressive du numérique dans le domaine de la santé est bien perçue par les Français. Au-delà des avancées techniques, le développement de l’e-santé peut répondre à des problématiques qui sont au cœur des préoccupations de nombreux Français. Un exemple avec la télémédecine, qui  peut être une des réponses à la lutte contre les déserts médicaux et qui peut favoriser le maintien à domicile.
– Flavien Neuvy, responsable de L’Observatoire Cetelem.

Retour en haut de la page
28
juin
2017

1 / 3Acteur de sa santé : prendre soin de soi au quotidien

10
juil
2017

2 / 3Acteur de santé : confiance en qui et en quoi ?

+ à la découverte des autres enquêtes des zooms